Accueil > Blagues > Rigolade


Blagues !!! Que des chouettes blagues


C'est une blonde qui retrouve une de ses copines, blonde aussi.

-Holalalalalala, j'ai encore rate le permis...

-qu'est ce qui s'est passé?

-Je suis arrivé près d'un rond-point et là comme l'indique le panneau

"30", j'ai fait 30 fois le tour du rond-point

- Et tu t'es trompe de combien de tours?






Deux gais fêtent leur 1 an de PACS :

"Ce soir c'est Champagne - vaseline"

"mince, on n'a plus de vaseline...."

"alors ce sera Champagne - Cul sec !"






Un homme se balade dans Central Parc de New York.

Soudain, il voit un pitbull attaquer une petite fille.

Il se précipite, attrape le chien et finit par le tuer, sauvant ainsi la gamine.

Un policier qui a vu la scène arrive et lui dit:

Vous étes un héros. Demain, tout le monde pourra lire à la une des journaux

" un courageux new-yorkais sauve la vie d'une enfant. "

-L'homme répond: Mais ... je ne suis pas de New York !

-Et bien on lira: un courageux américain sauve une petite fille.

-Mais, je ne suis pas américain!

-Et qu'est ce que vous étes alors?

-Je suis pakistanais

Le lendemain, les journaux titraient : un extrémiste islamiste massacre

un chien américain.






Un juif et un chinois sont assis sur un banc public et lisent le journal.

Soudain, le juif se lève et fout une telle raclée au chinois
que celui-ci en a le visage tout vert (jaune + bleu...).

Lorsque le juif en a fini de battre le Chinois, il s'assied et continue la lecture de
son quotidien. Quand le Chinois s'est remis de ses Èmotions, il demande au
juif pourquoi il lui a fait ça, et le juif de répondre :

- C'est pour Pearl Harbour.

- Mais, dit le Chinois, c'étaient les Japonais qui ont bombardé Pearl Harbour.

- M'en fout, répond le juif, Chinois, Japonais ou Coréens, pour moi,
ce sont tous les mêmes.

Quelques minutes plus tard, le Chinois se lève et fout une raclée au juif.

Lorsqu'il a exercéé tous les exercices des arts martiaux dont il
connaît les secrets, il s'assied et continue de lire son journal.

Lorsque le juif s'est remis de ses Èmotions, il demande au chinois
pourquoi il lui a fait ça, et le Chinois de répondre:

- C'est pour le Titanic.

- Mais, dit le juif, le Titanic, c'Ètait un iceberg qui l'a coulé.

- M'en fout, répond le Chinois, Iceberg, Goldberg, Rosenberg, pour
moi, ce sont tous les mêmes !






A un congrËs d'Èmancipation de la femme,

La premiËre femme ‡ prendre la parole est allemande.

"Guten morgen, mon nom est Birgit, et j'ai ordonnÈ ‡ Helmut mon mari de
prÈparer le dÓner. Le premier jour, je n'ai rien vu. Le second non plus,
mais ‡ partir du troisiËme jour Helmut s'est mis ‡ prÈparer les repas.

Applaudissements et ovation gÈnÈrale.

C'est au tour d'une italienne :

"Buongiorno, je m'appelle Isabella et j'ai dit ‡ mon mari : Luigi, ‡
partir de domani tou nettoies toi-mÍme la maison, capito ? Le premier
jour il n'a rien fait, le 2Ëme non plus, mais le 3Ëme Luigi avait passÈ
l'aspirateur."

Applaudissements et ovation gÈnÈrale.

C'est au tour d'une maghrÈbine :

Bijour, mon nom c'y est Aicha et ji dit ‡ mon mari : Ahmed, ripasse le
linge, s'pice de feignisse. Le 1er jour, ji rien vu du tout, Le 2Ëme ji
rien vu non plus, mais le troisiËme... ji recommence ‡ rivoir un piti
peu de l'oeil gauche.




ICI, ON FAIT DES PIPES MARTINIQUAISES"

Les 3 copains sont intriguÈs, et l'un dit ‡ ses 2 amis : J'ai envie
d'essayer, je ne connais pas.

- OK, tu y vas, et nous t'attendons au bistrot d'‡-cÙtÈ.

- Il entre donc dans l'Ètablissement, o˘ il s'enquiert des tarifs. On
lui propose la pipe ‡ 15, 20 ou 30 euros. Il choisit la pipe ‡ 15 Euros.

- Quelques temps plus tard, il sort de l'Ètablissement, les yeux en
roue libre. Il se dirige vers ses 2 copains.

- Alors, demande l'un deux.

- Extra.

- Oui, mais encore ?

- La fille coupe un ananas en rondelle, elle l'Èvide ‡ la taille du
pÈnis, et elle te fait une pipe d'enfer, en terminant par manger la
rondelle d'ananas ! G…NIAL !

- Un des copains : J'y vais aussi.

- Il entre dans l'Ètablissement, et choisit la pipe ‡ 20 euros.

- Quelques temps plus tard, il sort de l'Ètablissement, lui aussi avec
les yeux en roue libre. Il se dirige vers ses 2 comparses.

- Alors ?

- Extra, et plus encore.

- Oui, mais ?

- Bien, la fille coupe un ananas en rondelle, elle l'Èvide ‡ la taille
du pÈnis, et elle t'enduit le pÈnis de crËme chantilly, qu'elle lËche,
elle te fait une pipe d'enfer, en terminant par manger la rondelle d'ananas !

- HYPER-GENIAL !

- Le troisiËme : J'y vais aussi.

- Il entre dans l'Ètablissement, et choisit la pipe ‡ 30 euros.

- Quelques temps plus tard, il sort de l'Ètablissement, en courant,
tout en se reboutonnant. Il court vers ses 2 copains.

- Alors ? demandent-ils.

- Comme vous l'avez dit, elle a pris un ananas, l'a ÈvidÈ, m'a enduit
le pÈnis de crËme chantilly. Mais l‡, j'ai eu peur..

- Comment ? demandent les 2 copains.

- C'est quand elle a pris la bouteille de rhum et la boÓte
d'allumettes...



...TARZAN....

La cause de l'innocence ™ de Tarzan qui a vÈcu seul pendant si longtemps,
Jane dut lui donner des cours pour lui expliquer la sexualitÈ et un jour,
lui expliquant les choses comme ‡ un petit enfant pour qu'il comprenne :

-Regarde, tarzan, ce que tu as l‡ entre tes jambes, c'est comme ton linge et Áa que j'ai l‡ entre mes jambes c'est comme une machine ‡ laver ....
Et donc ce que tu dois faire, c'est comme mettre ton linge dans ma machine ‡ laver.

Les 5 nuits suivantes, Tarzan lava son linge sans s'arrÍter, et lorsque Jane enfin put respirer, elle lui dit : - …coute, Tarzan, il ne peut y avoir autant de lessives ‡ la suite, Áa n'est pas bon pour le linge ni la machine; tu devras attendre 2 ou 3 jours pour recommencer ‡ laver ton linge .

En entendant cela, Tarzan fut trËs dÈÁu, et aprËs un mois sans lessive, Jane lui dit :
-Tarzan, qu'est-ce qu'il t'arrive ? Pourquoi depuis un mois ne mets tu pas ton linge dans ma machine .

Alors Tarzan lui rÈpondit : -Tarzan avoir appris ‡ laver ‡ la main !!!!



Trois copines discutent au bureau:

" Tiens, c'est amusant, quand je fais une g‚terie
‡ Pierre, il a les couilles froides !"

" Ah ben oui, c'est marrant, moi aussi, quand je
fais une g‚terie ‡ Bernard, il a les couilles froides aussi!
Et toi, Sophie, quand tu fais une g‚terie ‡ Christophe,
il a les couilles froides ? "

Ben... Euh... je sais pas vraiment, j'ai jamais
fait attention... "

" Ouuuuh toi ma vieille, tu ne nous dis pas que tu
ne mets pas la main au paquet quand tu g‚tes ton Christophe...
Essaie, tu verras, Áa va
le rendre fou !!!

Et puis, profites-en pour prendre la tempÈrature !

Le lendemain, Sophie arrive au bureau avec un bel
oeil au beurre noir et quelques incisives cassÈes...

" Bon sang, mais qu'est-ce qui t'est arrivÈ,
Sophie ? "

" C'est ‡ cause de vous, avec vos conneries d'hier ! "

" Comment Áa ? "

" Ben oui, J'ai fait une pipe ‡ Christophe hier
soir et je lui ai dit :" Tiens, c'est gÈnial, t'as les couilles
chaudes, c'est pas comme Pierre et Bernard "




Un jour, alors qu'elle marchait dans la rue, une femme "DRH" (Directrice
des Ressources Humaines), a qui tout rÈussit, est tragiquement heurtÈe
par un autobus et meurt.

Son ‚me arrive au paradis ou elle est accueillie par Saint Pierre.

Celui-ci lui dit :

- Il semble que nous ayons un problËme, voyez-vous, nous n'avons jamais
eu de femme "DRH" jusqu'ici et nous ne sommes pas tout a fait sur de ce
que nous devons faire de vous.

- Laissez-moi simplement entrer, dit la femme.

- J'aimerais bien, mais j'ai des ordres d'en haut. Ce que nous allons
faire, c'est de vous laisser passer un jour en enfer et un jour au
paradis et ainsi vous pourrez choisir ou vous voudrez passer l'ÈternitÈ.

Et ainsi, Saint Pierre emmena la DRH dans un ascenseur qui descendit en
enfer. Les portes s'ouvrirent et elle se retrouva sur le green d'un
terrain de golf magnifique. Un peu plus loin, il y avait le country club et tous ses
amis, bien habillÈs qui l'acclamËrent. Ils parlËrent du bon vieux temps,
firent un excellent parcours de golf, et le soir, allËrent au country club ou ils
dÈgustËrent un excellent repas.

La femme rencontra le Diable, fort charmant, et passa un merveilleux
moment ‡ raconter des histoires et ‡ danser. Elle passa un si bon moment
qu'il Ètait dÈj‡ l'heure de repartir. Elle remonta dans l'ascenseur et
se retrouva au paradis pour un essai d'un jour. Elle passa les 24 heures
suivantes allongÈe paresseusement sur les nuages ‡ jouer de la harpe et
‡ chanter.

Vint le moment de faire le choix pour l'ÈternitÈ. Elle dit ‡ St Pierre :

- Je n'aurais jamais cru que je dirais ceci, le Paradis est vraiment
bien, mais je crois que je me plairais plus en enfer.

Alors celui-ci l'escorta jusqu'‡ l'ascenseur et elle descendit de
nouveau en enfer. Quand les portes de l'ascenseur s'ouvrirent, elle se
retrouva devant un paysage dÈsolÈ, plein d'immondices, et vit ses amis
vÍtus de haillons ramassant les saletÈs.

Le Diable vint vers elle et l'accueillit.

- Je ne comprends pas, balbutia-t-elle, hier j'Ètais ici, il y avait un
parcours de golf, un country club, nous avons mangÈ du homard, nous
avons dansÈ et nous nous sommes bien amusÈs. Maintenant, c'est un dÈsert
d'immondices et tous mes amis semblent misÈrables.

Le Diable la regarda et sourit :

- Vous Ítes DRH, vous devriez connaÓtre le principe ! Hier, nous vous
recrutions, aujourd'hui, vous faites partie du personnel !


Un vendeur, un technicien de maintenance et un programmeur Win98 sont victimes d'une crevaison.
Le vendeur propose de changer de voiture.
Le technicien pense qu'en changeant les roues de place ils finiront par dÈtecter le pneu fautif.
Le programmeur Win98 leur demande d'attendre un peu, au cas o˘ le problËme disparaÓtrait tout seul.


Un type qui est invitÈ ‡ dÓner chez des amis leur dit :
Chez nous, je grignote, mais chez les autres je mange comme un ogre !
Je t'en prie rÈpond son ami, fais comme chez toi


C'est un petit garÁon qui rentre de son premier jour de maternelle avec
une grande question pour sa maman:
- Maman, maman, c'est quoi le "sexe"?
La maman est un peu dÈcontenancÈe d'avoir ‡ expliquer Áa ‡ son bambin.
Mais il faut vivre avec son temps se dit-elle, et du coup, elle se lance
dans une explication hyper dÈtaillÈe de tout ce qu'il faut savoir sur le sujet.
Lorsqu'elle a terminÈ, le petit garÁon qui a tout ÈcoutÈ bien sagement
sort de sa poche un formulaire d'inscription qu'il avait ramenÈ de
l'Ècole et dit:
- Oui, d'accord maman, mais comment est-ce que je vais faire rentrer
tout Áa dans le petit carrÈ ?


Quelle est la diffÈrence entre la naissance d'un enfant et un homme ?
- L'un peut Ítre terriblement pÈnible et quelquefois insupportable,
tandis que l'autre, c'est simplement avoir un bÈbÈ.

La mÍme devinette inversÈe , mais tout aussi drÙle:
Quelle est la diffÈrence entre un homme et la naissance d'un enfant?
- L'un peut Ítre terriblement pÈnible et quelquefois insupportable,
tandis que l'autre, c'est simplement avoir un bÈbÈ.


FÈlicitations mon garÁon!" dit le tonton ‡ ce jeune mariÈ qui est aussi son neveu.
"Je suis s˚r que plus tard, quand tu te remÈmoreras tes jours passÈs,
tu te souviendras de cette journÈe-ci comme du jour le plus heureux de toute ta vie!"
"Mais, je ne me marie que demain" lui rÈpond son neveu.
"Je sais", rÈpond l'oncle. "C'est exactement ce que j'ai voulu dire"


Un corbeau est perchÈ sur un arbre, ‡ ne rien faire de toute la journÈe.
Un petit lapin repËre le corbeau, et lui demande :
" Moi aussi, tu crois que je peux m'asseoir comme toi, et ne rien faire de
toute la journÈe ? "
Le corbeau lui rÈpond :
" Bien s˚r, pourquoi ne pourrais-tu pas ? "
Le lapin s'assoit alors par terre sous l'arbre, et reste l‡ ‡ se reposer.
Quand tout ‡ coup, un renard apparaÓt, se jette sur le lapin, et le dÈvore.

MORALIT… : si vous voulez rester assis ‡ ne rien faire, mieux vaut Ítre
trËs haut placÈ.


Le vieil homme vient de mourir. Le curÈ ne tarit pas d'Èloges: quel bon mari c'Ètait, et quel bon chrÈtien, et comment il aimait ses enfants, etc.
Finalement, la veuve a un doute. Elle se penche sur un des enfants et lui dit ‡ l'oreille:
- Va jusqu'au cercueil et jette un oeil ‡ l'intÈrieur pour voir si c'est bien ton pËre qui est l‡ dedans.


Le mÈdecin demande ‡ une patiente de se dÈshabiller.
La jeune femme proteste :
Mais docteur, votre remplacent que j'ai consultÈ la semaine derniËre m'a trouvÈe trËs en forme !
Justement, il me l'a dit.


Un homme mariÈ qui hÈberge sa belle-mËre temporairement la voit soudain se diriger vers la porte d'entrÈe en tenant un balai.
Il lui dit:
- Dites-moi belle-maman, le balai, c'est pour nettoyer la maison, ou bien partir dans les airs avec ?


Un jeune homme de 80 ans Èpouse une jeune fille de 20 ans.
Le soir de la premiËre nuit de noce, l'Èpoux dit :
Est-ce que ta mËre t'a enseignÈ les notions de base pour faire l'amour ?
Ben non dit-elle !
«a va mal ‡ shop, toi tu ne sais pas quoi faire et moi je ne me rappelle plus.


Un Niouffi entre dans une boutique de mode ‡ MontrÈal.
Il demande ‡ essayer le costume dans la vitrine!!!
Celui-ci lui va trËs bien. Il demande au vendeur pour essayer les gants Ègalement.
Le vendeur rÈplique ;
Mais quels gants ?
Mais oui, vous annoncez dans la vitrine costume ÈlÈgant.


Le marÈchal de Richelieu, compagnon de dÈbauche de Louis XV, se fianÁa sous
le rËgne de Louis XVI ‡ la fille d'un fermier gÈnÈral.
Le fiancÈ portait allËgrement ses 80 ans tandis que sa future n'en avait pas plus que vingt.
Louis XVI croisant le MarÈchal le fÈlicita mais ironisa un peu sur la diffÈrence d'‚ge ! Vous 80 et elle 20 comment allez-vous vous en sortir ?
Mais Sire l'essentiel n'est pas d'en sortir.


C'est un embaumeur qui est sur le perron de l'Èglise et compte le monde qui en sort.
Son chum arrive et lui demande ;
Qu'est-ce que tu fais l‡ ?
J'fais mon inventaire.


Un homme veut acheter un cheval. Le fermier lui dit: je te le vends 500$
mais attention! Il n'avancera que si tu lui dis: " Dieu soit louÈ " et il
ne s'arrÍtera que si tu lui dis Amen.
L'homme enfourche le cheval et dit:
Dieu soit louÈ. Le cheval s'Èlance ventre ‡ terre jusqu'‡ une falaise.
Le cavalier effrayÈ s'Ècrie: amen. Le cheval s'arrÍte ‡ 10 centimËtre de la
falaise. Ouf! dit-il, dieu soit louÈ!


Un vieil homme qui se baladait sur la plage se prend les pieds dans un truc
mÈtallique. En dÈgageant l'objet du sable et en le nettoyant, il se rend
compte qu'il s'agit d'une lampe magique de laquelle sort un gÈnie.
Le gÈnie lui demande si il a un voeu ‡ exaucer. Le vieil homme lui dit:
"PlutÙt que d'exaucer un voeu, est-ce qu'il est possible de lever une
malÈdiction qui me frappe depuis 40 ans?
"Oh oui, pas de problËme" rÈpond le gÈnie, "mais il faut me donner la
phrase exacte qui a mis le sort en place.
Sans hÈsiter, le vieux rÈpond: "Je vous dÈclare maintenant mari et femme".


Voici le journal intime d'une jeune femme:
Vendredi : Une folie m'a pris, je me suis achetÈ un billet pour une
croisiËre d'une semaine en paquebot, nous partons demain!
Samedi : «a y est, nous avons embarquÈ sur ce magnifique navire, beau
temps, mer calme.
Dimanche : Fabuleux paysages! Par ailleurs, le commandant m'a invitÈe ‡
dÓner ‡ sa table et s'est montrÈ trËs prÈvenant ‡ mon Ègard.
Lundi : Nouvelle invitation du commandant. Toujours aussi prÈvenant, mais
j'ai un doute, il a voulu me faire visiter sa cabine ?
Mardi : Je n'ai plus de doutes quant ‡ ses intentions.
Il devient mÍme de plus en plus pressant!
Mercredi : Cet homme est obsÈdÈ! Il m'a menacÈ de saborder le navire si je
continuais de refuser ses avances.
Jeudi : J'ai sauvÈ la vie de 300 personnes.


Un jeune couple vient de s'installer dans un petit studio, mais comme ils
sont fauchÈs, ils n'ont pas de meubles.
Ils invitent une amie de la dame ‡ dÓner et celle-ci s'Ètonne !
Dis-moi Chantale, tu n'as pas de table, comment fais-tu pour manger ?
Oh ! C'est simple, mon mari se met ‡ quatre pattes et je mange sur son dos !
Et pas de lit en plus, comment dors-tu ?
Je retourne la table de bord...


Un prÍtre catholique, un pasteur protestant et un rabbin juif discutent
pour savoir lequel consacre le plus d'argent pour l'adoration de Dieu.
- Moi, dis le prÍtre, c'est facile. Je trace une ligne par terre et je me
place dans son prolongement. Puis je prends tout ce que le denier du culte
m'a rapportÈ et je le lance en l'air. Ce qui retombe ‡ droite de la ligne
est pour moi, ce qui est ‡ gauche sera consacrÈ ‡ Dieu.
- Ma mÈthode, rÈtorque le pasteur, est presque semblable ‡ la vÙtre. Je me
place au centre d'un cercle tracÈ par terre et j'envoie tout en l'air. Ce
qui reste dans le cercle est ‡ moi, en dehors, c'est pour Dieu.
- Vous n'Ítes pas trËs gÈnÈreux, dit le Rabbin. Incontestablement, je
consacre plus d'argent que vous pour adorer Dieu. Moi, j'envoie tout en
l'air, ce que Dieu veut, il le prend, ce qui retombe est ‡ moi !


C'est un homme qui est attachÈ ‡ un poteau dans une tribu cannibaliste.
Un cannibale s'approche et lui demande:
´C'est quoi ton nom?ª.
Alors l'homme lui rÈpond:
´pourquoi me demandes-tu Áa?ª
Le cannibale lui rÈpond:
´C'est pour le menu...ª


En plein ÈtÈ, dans un magasin de tissu, une jeune fille en mini-jupe s'adresse ‡ un vendeur
Je voudrais prendre de ce tissu pour me faire une nouvelle robe, combien vaut-il ?
Ce sera un baiser le mËtre rÈpond le vendeur !
TrËs bien, vous m'en coupez 5 mËtres alors dit la jeune fille.
Tout rougissant et rapidement, le vendeur coupe le tissu puis l'emballe et
dÈpose le paquet sur le comptoir en regardant la jeune fille avec insistance.
¿ ce moment, la jeune fille se retourne vers le trottoir et appelle
Grand-pËre, tu veux bien venir payer le monsieur.


Un vieil homme se rend ‡ la sÈcuritÈ Sociale et remplit un formulaire pour
demander une pension de retraite. Il n'a malheureusement aucun papier sur
lui et au guichet, on lui demande de se soumettre ‡ un examen mÈdical.
L'infirmiËre qui le reÁoit lui dit: "C'est pas tout de dire que vous avez 70 ans, il faut encore le prouver...
Le vieux bonhomme dÈboutonne sa chemise et dit ‡ l'infirmiËre: "Regardez
mon torse, tous mes poils sont blancs. «a prouve bien que je ne suis plus tout jeune, non ?
L'infirmiËre admet la preuve et valide le formulaire.
De retour chez lui, il raconte l'histoire ‡ sa femme qui saisit
immÈdiatement l'occasion pour lui ordonner:
"Ben s'ils veulent des preuves... Demain, tu vas retourner l‡-bas, baisser ton pantalon et demander si tu peux avoir aussi une pension d'invaliditÈ.


Une vieille dame dÈsirant stationner son automobile voit enfin une place se libÈrer.
Elle fait les manoeuvres nÈcessaires mais tout ‡ coup une automobile sport
se faufile ‡ grande vitesse et prend sa place de stationnement ! Un jeune
sort de l'automobile et fait un clin d'oeil ‡ la vieille dame en disant :
-JEUNE et RAPIDE!.
La dame recule alors son automobile pour prendre de l'Èlan et rentre ‡
toute vitesse dans l'automobile du jeune homme. Elle sort alors de la
voiture et fait un clin d'oeil au jeune homme, avec un sourire en coin :
-VIELLE et RICHE !


Le PËre NoÎl a rÈussi ‡ s'infiltrer par une cheminÈe minuscule et il arrive
dans une chambre o˘ dort une femme ‡ demi nue et d'une grande beautÈ.
-" Zut! dit-il. Je me suis encore trompÈ de place.." Alors il regarde
longuement le beau corps endormi, il baisse les yeux sur lui-mÍme et il murmure :
-" Si je lui fais quelque chose, je ne peux plus remonter au ciel. Mais, si
je ne lui fais rien, je ne peux plus remonter dans la cheminÈe...


Un homme arrive prËs de St Pierre au Paradis, une serviette autour du cou,
un couteau dans la main droite, une fourchette dans la main gauche.
-"Que vous est-il arrivÈ ?", demande St Pierre
-"Je ne sais pas. je ne me rappelle que des derniers mots que j'ai entendus sur terre
ce sont ceux de ma femme qui me disait:
Alors, chÈri, elle te plaÓt ma nouvelle recette ?


Sherlock Holmes et Dr Watson vont en camping. AprËs un bon repas et une
bouteille de vin, ils vont se coucher pour la nuit.
Plus tard, Holmes se rÈveille et pousse du coude son fidËle ami et dit:
" Watson, regardez le ciel et dites-moi ce que vous voyez ".
Watson rÈpond: " Je vois des millions et des millions d'Ètoiles ".
Holmes: " Et qu'est-ce que cela vous dit? "
Watson: " Astronomiquement, Áa me dit qu'il y a des millions de galaxies et
potentiellement des billions de planËtes. ThÈologiquement, Áa me dit que
Dieu est grand et que nous sommes petits. MÈtÈorologiquement, Áa me dit que
nous aurons une belle journÈe demain. Qu'est-ce que Áa vous dit ‡ vous? "
Holmes: " Watson, vous Ítes stupide. Quelqu'un a volÈ notre tente. "


- Monsieur, se plaint la locataire au concierge, mes voisins au-dessus
exagËrent. Hier, en plein milieu de la nuit, ils ont frappÈ sur le plancher
pendant une heure!
- Et ils vous ont rÈveillÈ?
- Non, heureusement, je jouais de la trompette!


Deux dames ‚gÈes se rencontrent au supermarchÈ et ne se sont pas vues
depuis trËs longtemps.
Elles discutent de choses et d'autres avant d'en arriver ‡ s'informer de
leurs maris respectifs. La premiËre dit; moi Arthur est en forme plus que jamais.
La deuxiËme de rÈpondre; Moi, c'est terrible ce qui est arrivÈ ‡ mon mari.
Il est mort le mois passÈ. Il Ètait allÈ dans le jardin chercher une salade
pour dÓner et je l'ai retrouvÈ Ètendu en plein milieu du jardin, mort d'une crise cardiaque.
Qu'est ce que t'as fait alors, de demander l'autre ??
Eh bien, j'ai ouvert une boite de petit pois !!!


Deux vieux conversaient sur le sexe :
1er : Oui monsieur, je l'ai fait 3 fois la nuit derniËre avec une petite jeune de 30 ans.
2e : T'es pas sÈrieux ? Je peux mÍme pas une seule fois, moi. C'est quoi ton secret ?
1er : Ben vois-tu, Áa fait 3 mois que ne mange que du pain blÈ entier.
Alors le 2e s'en va ‡ l'Èpicerie :
.Donnez-moi donc 12 pains blÈ entier. .C'est du pain Áa, Monsieur ! C'est
certain que Áa va venir dur d'ici 2-3 jours.
 Comment Áa se fait que tout le monde sait Áa et pas moi ?


Depuis un certain temps dÈj‡, un vieux coq rencontrait des difficultÈs
pour satisfaire les nombreuses poules du poulailler.
Le fermier dÈcida donc de prÈparer la relËve en achetant un jeune coq.
Comprenant la menace, le vieux coq s'approche de son jeune rival et lui
propose un marchÈ: "Nous sommes deux, il y en a un de trop...
Faisons une course autour du poulailler pour dÈterminer
lequel d'entre nous a la meilleure condition physique."
Le jeune coq, beaucoup plus vif et musclÈ, que son adversaire,
dÈclare en rigolant: "Si tu insistes, mais je te prÈviens, tu n'as pas l'ombre d'une chance !"
Le vieux coq: "Tu n'as qu'‡ faire preuve de fair-play et me laisser 10 mËtres d'avance !"
Le jeune acquiesce et la course dÈbute bientÙt.
A la moitiÈ du parcours, le vieux est sur le point d'Ítre rattrapÈ lorsqu'une dÈtonation retentit...
Le jeune coq s'Ècroule raide mort.
En ramassant la dÈpouille du coq, le fermier dit ‡ sa femme:
"C'est le cinquiËme coq que j'achËte cette annÈe, encore un coq pÈdÈ.


AprËs une dispute, le mari dit ‡ sa femme : "Tu sais, j'Ètais fou quand je t'ai mariÈ."
Sa femme: "Oui, chÈri, je sais, mais j'Ètais en amour et je n'ai pas remarquÈ."


Un homme se rend d'urgence chez son avocat:
-MaÓtre, je veux divorcer !
-Que s'est-il passÈ ?
-Jusqu'‡ prÈsent, je trouvais des moutons sous le lit conjugal,
mais hier, j'ai trouvÈ le berger !


Mon pËre est un homme d'une cinquantaine d'annÈes, chauve et replet. On
lui demanda un jour ce qui lui ferait le plus plaisir pour son
anniversaire.
Il jeta un petit clin d'oeil malicieux ‡ ma mËre qui Ètait occupÈe.
- Je voudrais, dit-il, une jeune beautÈ de 18 ‡ 20 ans, blonde, bien
faite et ...
Il s'interrompit pour chercher son adjectif.
- Et aveugle, sans doute? suggÈra maman.


Une jeune fille qui Ètait mariÈe ‡ un …cossais et qui a divorcÈ :
Un jour, son mari lui avait offert un sac de bombons ‡ 20 francs.
Ravie, elle avait commencÈ ‡ se servir dedans, quand il lui a demandÈ :
- Ne pensez-vous pas que vous pourriez en mettre de cÙtÈ pour quand nous aurons des enfants.


Blague pour les sportifs.
Les anges du paradis dÈcident de rencontrer les diables de l'enfer dans un match de rugby.
Et les anges de se vanter :
- Nous, nous avons tous les bons joueurs dans notre Èquipe !
Peut-Ítre rÈpond un diable, mais nous, nous avons tous les arbitres...


Le patron du service d'ophtalmologie d'un grand hÙpital prend sa retraite.
Lors de son pot d'adieu, ses collËgues, et amis lui offrent un grand tableau moderne reprÈsentant un oeil immense.
Alors, l'ophtalmo murmure tout bas :
- Heureusement que je ne suis pas gynÈcologue....


Le pËre divorcÈ depuis 15 ans dit ‡ sa fille qui vient d'avoir ses 18 ans, donc majeure :
…lisabeth voici le chËque de pension alimentaire ‡ remettre ‡ ta mËre.
Tu lui diras qu'enfin c'est le dernier!! ET ‡ ce moment l‡, regarde bien sa tÍte !!!
Elizabeth se rend chez sa mËre et exÈcute point pour point le message de son pËre.
La mËre, sans hÈsitation, rÈplique en disant ‡ sa fille :
Vas voir ton pËre et dis lui que je le remercie beaucoup,
dis lui Ègalement qu'il n'est pas ton pËre et regarde bien sa tÍte ‡ ce moment l‡!!!


Un homme marche dans la rue lorsqu'il entend un cri derriËre lui
- STOP! ARR TEZ SINON VOUS ALLEZ PRENDRE UNE BRIQUE SUR LA T TE
Le gars s'arrÍte et au mÍme moment, une brique qui s'Ètait dÈtachÈe d'un immeuble lui passe devant le nez.
Le gars se retourne, personne !
Un peu plus tard, alors qu'il veut traverser la rue, il entend encore
- STOP! ARR TEZ SINON VOUS ALLEZ VOUS FAIRE RENVERSER
Le gars s'arrÍte, laisse passer une voiture et comme il ne voit personne derriËre lui, il demande tout haut:
- Mais qui Ítes-vous ?
La voix rÈpond :
- JE SUIS VOTRE ANGE GARDIEN
Et le gars rÈpond :
- Ah ouais ? Et o˘ Ètais-tu quand je me suis mariÈ alors ?


Toto rentre ‡ la maison avec un billet ‡ remettre ‡ sa maman.
Sur le billet, l'institutrice a notÈ:
"Toto est un petit garÁon trËs intelligent, mais il passe beaucoup trop
de temps ‡ penser aux filles et au sexe.

La maman de Toto lui rÈpond le lendemain avec un autre petit mot:
"Si vous trouvez une solution, dites-le moi. J'ai le mÍme problËme avec son pËre".


- Tu n'as aucune volontÈ! crie une femme, exaspÈrÈe, ‡ son mari.
Ainsi, ton ami Jacques, du jour o˘ il en a dÈcidÈ, il a cessÈ de fumer.
-Ah! je n'ai pas de volontÈ, rugit le mari. On va bien voir.
¿ partir de ce soir, je fais chambre ‡ part et rien ne m'en fera dÈmordre.
Effectivement, il va s'installer sur le canapÈ du salon et, trois semaines durant, il n'en dÈmord pas.
Jusqu'au soir o˘ sa femme, adoucie, vienne frapper timidement ‡ la porte du du salon.
-Qu'est-ce que c'est? demande-t-il, encore furieux.
-Je voulais te dire que ton ami Jacques....eh bien, il a recommencer ‡ fumer.


Un papa rentre ‡ la maison avec sa petite fille qu'il vient tout juste de prendre ‡ l'Ècole.
La petite fille lui dit:
- Dis papa, je t'ai vu au bureau avec ta secrÈtaire. Pourquoi est-ce que tu l'appelles "poupÈe"?
Sentant l'oeil noir de sa femme planer au dessus de lui, le papa s'explique:
- Heu, tu sais ma chÈrie, ma secrÈtaire est quelqu'un qui travaille ÈnormÈment et qui gËre mon emploi du temps mieux que personne.
Tu ne peux pas savoir comment elle tape bien le courrier et comment elle maÓtrise bien l'ordinateur aussi.
C'est quelqu'un de trËs efficace.
C'est pour cela que je l'appelle 'poupÈe': c'est une faÁon de lui montrer ma reconnaissance...
- Oh... Je pensais que c'Ètait parce qu'elle ferme les yeux quand tu la couche.


Ce matin-l‡ au petit dÈjeuner, un mÈdecin et sa femme avaient une discussion orageuse.
En sortant de la maison, le mÈdecin lance ‡ sa femme :
- En plus, tu es minable au lit ! Vers l’heure du midi, le mÈdecin commenÁa ‡ avoir des remords
et dÈcide de tÈlÈphoner ‡ sa femme pour faire amende honorable.
AprËs plusieurs coups de sonnerie, sa femme rÈpond ‡ bout de souffle. 
- Pourquoi as-tu pris autant de temps ‡ rÈpondre, demande le mÈdecin et pourquoi es-tu aussi essoufflÈe ?
- J’Ètais au lit.
- Qu’est-ce que tu faisais au lit ‡ une heure pareille ?
- Je demandais l’avis d’un autre mÈdecin.


Le Pape est en visite aux USA et une sÈance de confessions publique est organisÈ.
Le premier est Richard Nixon, agenouillÈ qui avoue avoir trompÈ les AmÈricains
en plaÁant des micros d'Ècoutes dans un hÙtel pour espionner ses adversaires.
Le Pape lui met la main sur la tÍte le bÈni et l'absout.
Le 2 Ëme est Bill Clinton qui lui aussi ‡ genoux dit avoir trompÈ son Èpouse.
Le Pape lui met la main sur la tÍte et l'absout.
La derniËre est Monica Lewinski, et le Pape lui dit :
Je crois qu'il est prÈfÈrable que vous restiez debout....


Est-ce que tu as pensÈ au moins ‡ faire ta B.A. aujourd'hui ?
Demande une maman ‡ son fils.
-Bien s˚r ! Je suis allÈ deux heures chez Mamie.
-Eh bien. quand je suis partie, elle Ètait drÙlement contente !


Une dame d'un ‚ge certain est courtisÈe par son soupirant qui
En lui caressant la jambe, lui dit gentiment : Je suppose
Que vous allez me dire que je peux regarder mais pas toucher !
- …tant donnÈ mon ‚ge, mon cher, vous pouvez toucher
Mais pas regarder !


Comment appelle-t-on une journÈe de grËve chez les fonctionnaires ?
Une journÈe d'action !


Deux pËre discutent :
-Tu sais que mon fils joue du violon depuis cinq ans maintenant.
-Tu crois que Áa va lui rapporter ?
-A lui je ne sais pas, mais en tout cas, moi, Áa m'a permis de racheter
l'appartement des voisins pour trois fois rien !


Ce monsieur trouve sa fille ‚gÈe de seize ans dans les bras d'un garÁon
et elle n'a pas l'air de s'ennuyer.
-Dites donc, jeune homme, je vais vous apprendre ‡ embrasser ma fille.
-Trop tard, monsieur, je sais dÈj‡ le faire.


Inter-Ècoles

C'est une grande Ècole qui accueille comme tous les ans un groupe d'Ètudiants Ètrangers.

Cette annÈe, il s'agit d'Ètudiants suÈdois, et parmi ceux-ci, il y a une fille super canon. Le B.D.E. a prÈvu toute une journÈe de festivitÈs pour l'accueil de ces Ètudiants, et FrÈdo, le dragueur de service s'est
tout de suite branchÈ la pin-up du groupe.

En fin d'aprËs-midi, dans le foyer, il dit ‡ Mimi le D.J. de mettre en route une sÈrie de slows, et alors qu'ils sont enlacÈs tous les deux, il lui dit:
"Ici en France, on appelle Áa 'faire un petit calin"

"Ah oui?" demande la suÈdoise amusÈe.

Un peu plus tard, il lui glisse un baiser sur la joue et il lui dit:
"Ici, on appelle Áa un 'petit bisou'"

Et la fille lui rÈpond d'un air aguicheur:
"Ce n'est pas encore le french kiss alors?"

Plus tard dans la soirÈe, aprËs quelques biËres, FrÈdo emmËne la fille sur le gazon de l'Ècole et sans plus de faÁon, ils mettent en route une partie de Áa-va-Áa-vient.
TrËs inspirÈ, Fredo lui dit:
"Chez nous en France, on appelle Áa un 'hot-dog sur herbe'..."

Et l‡ elle lui rÈpond:
"Hmmm, chez nous aussi, en SuËde, on appelle Áa un 'hot-dog sur herbe', mais gÈnÈralement, on met une plus grosse saucisse dedans.




Deux hommes sont ‡ la chasse, lorsque l'un d'entre eux s'Èvanouit soudainement.
Il a l'air de ne plus respirer et ses yeux sont vitreux.
Son ami s'empare de son portable et appelle les urgences.

"Mon ami est mort ! Qu'est-ce que je peux faire ?"dit-il affolÈ ‡ l'opÈrateur.
Celui-ci, d'une voix trËs calme et rassurante lui rÈpond :
"Calmez-vous. Je peux vous aider. D'abord, assurons-nous qu'il est bien mort".

Silence ‡ l'autre bout du fil, puis on entend un coup de feu.

Le chasseur reprend le tÈlÈphone : "Bon, et maintenant on fait quoi ? "




Un patient dit ‡ son psychiatre : "Docteur, hier soir j'ai fait un horrible lapsus. J'Ètais en train de dÓner avec ma belle-mËre et je voulais lui dire : "Pourriez-vous me passer le beurre s'il vous plaÓt ?" Au lieu de quoi j'ai dit : "Vous, sale vache, vous avez complËtement ruinÈ ma vie".



Un homme et un de ses amis jouent au golf. Un des deux hommes est sur le point d'envoyer la balle sur le green, quand il aperÁoit un long cortËge funËbre sur la route d'‡ cÙtÈ. Il s'arrÍte en pleine action, Ùte sa casquette de golf, ferme les yeux et incline la tÍte pour prier. Son ami lui dit : " Waoh, c'est la chose la plus attentionnÈe et touchante que j'ai jamais vue de ma vie. Tu es vraiment un homme bien". L'autre rÈpond alors : "Oh, bah tu sais, on a quand mÍme ÈtÈ mariÈs trente cinq ans".



Un patient va voir le docteur : "Docteur, j'ai une fraise... comment dire... coincÈe dans le derriËre". Le docteur : "Ne vous inquiÈtez pas, je crois que j'ai de la crËme".



Le vieil indien du salon de l'agriculture

La scËne se passe au salon de l'Agriculture de la Porte de Versailles.
Cette annÈe l‡, sur le stand de l'Èquivalent du MinistËre de l'Agriculture amÈricain, l'attraction provient surtout d'un vieil indien qui est capable de deviner la nationalitÈ des visiteurs du stand en se basant uniquement sur leur aspect physique.

Autour de la partie du stand occupÈe par l'indien, des affiches en franÁais et en anglais, aux titres racoleurs ont ÈtÈ dissÈminÈes "Joe l'indien devine votre nationalitÈ simplement en vous observant"; "Si Joe l'indien ne parvient pas ‡ trouver votre nationalitÈ, vous toucherez 500 francs. Payez seulement 100 francs pour tenter votre chance!"

Un jeune homme s'approche et pose un billet de 100 francs sur la table.
L'indien l'observe de pied en cap et remarquant quelques restes de choucroute du repas de midi sur sa chemise, il lui dit:
"Du bist Deutsch"
"Mein Gott... Es ist unglaublich!" s'exclame l'Allemand, "Sie haben recht"

Un vieux monsieur arrive ensuite et dÈpose son billet de 100 francs sur la table.
L'indien l'observe de haut en bas mÈticuleusement, puis il lance:
"Vous venir de Belgique"
"Gotferdom!" dit le Belge, "Comment as-tu devinÈ, dis?"
"Toi avoir morceaux de frites dans ta barbe"

Un troisiËme gars qui avait observÈ l'indien faire ses dÈmonstrations se dit qu'il va lui aussi tenter sa chance. Mais, pour ruser, il passe au prÈalable dans les toilettes publiques et efface toute trace de son repas du midi. Une fois de retour sur le stand, il dÈpose son billet de 100 francs et attend le jugement de l'indien.
Comme ‡ l'accoutumÈe, le phÈnomËne de foire observe celui qui l'a dÈfiÈ sous toutes les coutures, puis il donne son verdict:
"You are a scottish shepherd" (vous Ítes un berger Ècossais)

"Incredible!" commente le gars "How did you guess?"

"Toi avoir laine de mouton coincÈe dans fermeture Èclair!"




Robert Mastard, cet Ítre exceptionnel

Un gars marche dans la rue et hËle un taxi qui le voit et s'arrÍte aussitÙt. Le gars entre dans la voiture et le chauffeur lui dit alors:
"Quel parfait timing. Vous Ítes vraiment comme Robert vous."

"Qui Áa?"

"Robert Mastard. C'est un type qui faisait TOUT bien. Comme vous ‡ l'instant: vous avez levÈ la main pour avoir un taxi, et hop, me voil‡ qui arrive. Vous n'avez pas eu ‡ attendre une seconde. Avec Robert, Áa se serait passÈ pareil!"

"Oh... Il y a toujours quelques nuages dans le ciel. Personne n'est parfait."

"Ah mais non. Pas pour Robert. C'Ètait un sportif formidable. Il aurait pu jouer dans le circuit pro au tennis. Il pouvait rivaliser avec Ballesteros au golf. Il a aussi fait baryton ‡ l'opÈra et a mÍme failli faire danseur Ètoile ‡ l'OpÈra de Paris."

"C'est pas possible, vous me charriez?"

"Il avait une mÈmoire d'ÈlÈphant. Il pouvait se rappeler l'anniversaire de n'importe qui. Il connaissait tout sur le vin, et il savait avec quelle fourchette on devait manger tel plat. Ce n'est pas tout. C'Ètait un excellent bricoleur. Il pouvait tout rÈparer... C'est pas comme moi.
Moi, je change un fusible et paf, tout le quartier est dans le noir!"

"Pas Ètonnant que vous ayez toujours ce Robert ‡ l'esprit."

"Ouais, mais vous savez, je ne l'ai jamais rencontrÈ ce Robert!"

"Alors comment en savez-vous autant sur lui ?"

"J'ai ÈpousÈ sa veuve."




LA LETTRE DU CAMP DE SCOUTS (une pure merveille)

ChËre Maman et Papa, Nous passons un super sÈjour ici au Lac TyphoÔde. Bernardo, notre chef Scout nous a tous obligÈ ‡ Ècrire ‡ nos parents pour le cas o˘ vous auriez vu l'inondation ‡ la tÈlÈ et que vous vous seriez inquiÈtÈs. Tout va TR»S BIEN pour nous. Seule une de nos tentes et deux sacs de couchage sont partis dans le torrent qui nous a inondÈs. Aucun de nous n'a ÈtÈ noyÈ parce que, heureusement, nous Ètions tous partis sur la colline ‡ la recherche de KÈvin quand le dÈluge est arrivÈ. Ah oui, pendant que j'y pense, appelez la mËre de KÈvin et dites-lui qu'il va bien. Il ne peut pas Ècrire ‡ cause de son pl‚tre.

J'ai fait un tour dans le 4x4 des pompiers pour les aider ‡ chercher KÈvin, c'Ètait cool. On ne l'aurait jamais retrouvÈ dans l'obscuritÈ si il n'y avait pas eu les Èclairs pour nous aider. Bernardo s'est f‚chÈ tout rouge contre KÈvin parce qu'il Ètait parti faire une excursion ‡ pied dans la forÍt sans rien dire ‡ personne. KÈvin lui a rÈpondu qu'il lui avait dit, mais que le chef n'avait probablement pas entendu parce que Áa se passait pendant l'incendie.

Vous saviez que si on met des bouteilles de gaz dans un feu de camp, les bouteilles explosent? Une de nos tentes a br˚lÈ, ainsi que quelques uns de nos vÍtements. Brandon va avoir l'air bizarre avant que ses cheveux ne lui repoussent sur la tÍte.

Nous serons ‡ la maison samedi si notre chef parvient ‡ rÈparer la voiture ‡ temps. L'accident n'Ètait pas de sa faute. Les freins marchaient bien lorsque nous sommes partis. Bernardo dit qu'avec une voiture aussi vieille, il faut toujours s'attendre ‡ ce que quelque chose nous tombe dessus; c'est probablement pourquoi il n'a pas rÈussi ‡ la faire assurer. Bernado est vraiment super sympa. Il nous emmenait en balade ‡ dix dans la voiture. En fait, il faisait tellement chaud ‡ l'intÈrieur qu'il en laissait deux ou trois parmi nous monter sur la galerie de toit de la voiture... jusqu'au moment o˘ on a ÈtÈ arrÍtÈs par un motard de la Gendarmerie Nationale. L‡, Bernardo nous a dit que dÈsormais, il faudrait rester dans la voiture. C'est vraiment un type cool Bernardo: il a mÍme bien voulu apprendre LÈon ‡ conduire. Pour ne pas prendre de risque, il le laissait seulement prendre le volant sur les routes de montagne, l‡ o˘ il n'y a pas de trafic; les seuls vÈhicules qu'on rencontrait ‡ cet endroit Ètaient des camions. Ce matin, les garÁons ont tous plongÈ du haut des rochers et ont nagÈ dans le lac. Bernardo ne m'a pas laissÈ faire comme les autres parce que je ne sais pas nager et KÈvin n'y a pas ÈtÈ non plus parce qu'on avait peur que son pl‚tre le fasse couler. Du coup, on a fait du canoÎ sur le lac. C'Ètait super. On parvient mÍme ‡ voir le sommet des arbres qui sont sous l'eau ‡ cause de l'inondation. Bernardo n'est pas casse-pieds comme la plupart des chefs scout: il n'est pas toujours sur notre dos ‡ nous dire de mettre nos gilets de sauvetage ou des trucs comme Áa.

Comme il doit passer beaucoup de temps ‡ rÈparer la voiture, on essaye de ne pas lui crÈer d'ennui. Devinez quoi? On a tous obtenu nos badges de compÈtence en premiers secours. «a, c'est quand Alexis a plongÈ dans le lac et qu'il s'est coupÈ le bras (on voulait voir de prËs comment Áa marche une roue ‡ aube). Quand j'ai vu ce qui arrivait ‡ Alexis, Florent et moi, on a vomit. Bernardo a dit que c'Ètait probablement une intoxication alimentaire due aux restes de poulet d'il y a trois jours.

Il faut que j'y aille maintenant. On va en ville pour poster nos lettres et acheter des balles. Ne vous inquiÈtez pas. On est prudents.

Je vous embrasse. Florian.

P.S. De quand date mon dernier vaccin contre le tÈtanos?




Le voleur

Tard dans la nuit, prËs du Palais-Bourbon, un vieux monsieur se fait agresser par homme cagoulÈ. Le malfrat lui colle un pistolet contre les cÙtes et lui siffle ‡ l'oreille d'un ton menaÁant:
"Donne-moi ton fric!"

L'agressÈ indignÈ lui rÈpond:
"Vous ne pouvez pas faire Áa! Je suis dÈputÈ ‡ l'AssemblÈe Nationale!"

"Dans ce cas," rÈpond le brigand, "RENDS-MOI mon fric!"




Une vraie blonde, sinon rien

C'est Jean-Kevin Mastard qui rentre dans son bar favori. Il hËle le patron du bar (qui est, soit dit en passant, ‡ la fois son meilleur ami et le julot de quelques filles du quartier):
"Salut Robert. Tu te souviens, samedi dernier pendant la partie de poker que tu as perdu, tu m'as dit que pour mon anniversaire, tu m'offrirais tout ce que je veux... Eh bien voil‡, aujourdhui, c'est mon anniversaire. Alors, j'ai bien rÈflÈchi, et voici mon souhait: je voudrais que tu me trouves une vraie blonde aux yeux bleus avec laquelle je pourrai passer la nuit gratos!

Le patron lui rÈpond:
"C'est d'accord mon petit Jean-Kevin, une promesse est une promesse. Je vais te chercher Gina."

Le patron revient avec Gina. ProblËme, elle est brune.
"Gina, retire un peu ta perruque!"

Gina retire sa perruque et laisse voir ses cheveux blonds.


Jean-Kevin insiste:
"Je ne vois pas ses yeux avec ses lunettes..."

"Gina, retire tes lunettes!" lui intime le patron.

Et ses lunettes enlevÈes, la fille laisse voir de beaux yeux bleus

Jean-kevin semble encore hÈsiter:

"Je voudrais vÈrifier que c'est une vraie blonde"

Alors Gina soulËve sa minijupe en cuir, et laisse entrevoir sa toison pubienne...

"Eh!!!" s'Ècrie Jean-kevin, "Mais c'est pas une vraie blonde! Elle a la chatte noire comme du charbon!!"

Alors le patron se tourne vers Gina et lui dit:

"Allez Gina, fais un effort quoi, chasse un peu les mouches..."




Le micro ordinateur est-il masculin ou fÈminin ?
RÈponse d'un informaticien:
Un micro-ordinateur est de sexe fÈminin pour les 5 raisons suivantes:
* A l'exception de son concepteur, personne ne comprend sa logique interne.
* Avant de faire impression, il doit Ítre aperÁu.
* Les menus qu'il affiche sont copieux mais beaucoup d'options sont indisponibles.
* La moindre erreur est stockÈe en mÈmoire pour Ítre ressortie au moment le plus inopportun.
* Vous dÈcouvrez vite qu'il co˚te un budget Ènorme en accessoires et en maintenance.

RÈponse d'une informaticienne:
Un micro-ordinateur est de sexe masculin pour les 5 raisons suivantes:
* Pour capter son attention, il faut d'abord l'allumer.
* Il contient plein d'informations mais il est sans imagination.
* Il est incapable de vider la poubelle sans injonction de votre part.
* Il est supposÈ vous aider, mais la plupart du temps c'est lui qui constitue le problËme.
* Vous rÈalisez vite que si vous aviez attendu plus longtemps avant de l acquÈrir, vous auriez eu un modËle plus performant !




Quel est la diffÈrence entre une jeune fille italienne qui vient de faire l'amour et une grand mËre italienne qui vient de dÈcÈder?
- La jeune fille elle est ravie au lit ... La grand mËre elle est cannÈe au lit




C'est une blonde qui retrouve une de ses copines, blonde aussi.
-holalalalalala, j'ai encore rate le permis...
-qu'est ce qui s'est passe?
-Je suis arrive prËs d'un rond-point et la comme l'indique le panneau
"30", j'ai fait 30 fois le tour du rond-point
- Et tu t'es trompe de combien de tours?




Deux gays fÍtent leur 1 an de PACS :
"ce soir c'est Champagne - vaseline"
"mince, on n'a plus de vaseline...."
"alors ce sera Champagne - Cul sec !"




Un homme se balade dans Central Park ‡ New York.
Soudain, il voit un pit bull attaquer une petite fille.
Il se prÈcipite, attrape le chien et finit par le tuer, sauvant ainsi la gamine.
Un policier qui a vu la scËne arrive et lui dit:
Vous Ítes un hÈros.
Demain, tout le monde pourra lire ‡ la une des journaux :
" un courageux new-yorkais sauve la vie d'une enfant. "
-L'homme rÈpond: Mais ... je ne suis pas de New York !
-Et bien on lira: un courageux amÈricain sauve une petite fille...
- Mais... je ne suis pas amÈricain!
- Et qu'est ce que vous Ítes alors?
-Je suis pakistanais
Le lendemain, les journaux titraient : un extrÈmiste islamiste massacre un chien amÈricain.




Un juif et un chinois sont assis sur un banc public et lisent le journal.
Soudain, le juif se lËve et fout une telle raclÈe au chinois que celui-ci en a le visage tout vert (jaune + bleu...).
Lorsque le juif en a fini de battre le Chinois, il s'assied et continue la lecture de son quotidien.
Quand le Chinois s'est remis de ses Èmotions, il demande au juif pourquoi il lui a fait Áa, et le juif de rÈpondre :
- C'est pour Pearl Harbour. - Mais, dit le Chinois, c'Ètaient les Japonais qui ont bombardÈ Pearl Harbour ...
- M'en fout, rÈpond le juif, Chinois, Japonais ou CorÈens... pour moi, ce sont tous les mÍmes...
Quelques minutes plus tard, le Chinois se lËve et fout une raclÈe au juif.
Lorsqu¥il a exercÈ tous les exercices des arts martiaux dont il connaÓt les secrets, il s'assied et continue de lire son journal.
Lorsque le juif s'est remis de ses Èmotions, il demande au chinois pourquoi il lui a fait Áa, et le Chinois de rÈpondre:
- C'est pour le Titanic.
- Mais, dit le juif, le Titanic, c'Ètait un iceberg qui l'a coulÈ....
- M'en fout, rÈpond le Chinois, Iceberg, Goldberg, Rosenberg... pour moi, ce sont tous les mÍmes!!




A un congrËs d'Èmancipation de la femme,
La premiËre femme ‡ prendre la parole est allemande.
"Gut morgen, mon nom est Birgit, et j'ai ordonnÈ ‡ Helmut mon mari de prÈparer le dÓner.
Le premier jour, je n'ai rien vu.
Le second non plus, mais ‡ partir du troisiËme jour Helmut s'est mis ‡ prÈparer les repas.
Applaudissements et ovation gÈnÈrale.
C'est au tour d'une italienne :
"Bongiorno, je m'appelle Isabella et j'ai dit ‡ mon mari : Luigi, ‡ partir de domani tou nettoies toi-mÍme la maison, capito ?
Le premier jour il n'a rien fait, le 2eme non plus, mais le 3eme Luigi avait passÈ l'aspirateur."
Applaudissements et ovation gÈnÈrale.
C'est au tour d' une maghrÈbine :
Bijour, mon nom c'y est Aicha et ji dit ‡ mon mari : Ahmed, ripasse le linge, s'pice de fÈignasse.
Le 1er jour, ji rien vu du tout, Le 2eme ji rien vu non plus, mais le troisiËme... ji recommence ‡ rivoir un piti peu de l'oeil gauche



ICI, ON FAIT DES PIPES MARTINIQUAISES"

Les 3 copains sont intriguÈs, et l'un dit ‡ ses 2 amis : J'ai envie d'essayer, je ne connais pas.


- OK, tu y vas, et nous t'attendons au bistrot d'‡-cÙtÈ.


- Il entre donc dans l'Ètablissement, o˘ il s'enquiert des tarifs.

On lui propose la pipe ‡ 15, 20 ou 30 euros.

Il choisit la pipe ‡ 15 Euros.

- Quelques temps plus tard, il sort de l'Ètablissement, les yeux en roue libre.

Il se dirige vers ses 2 copains.

- Alors, demande l'un deux.

- Extra.

- Oui, mais encore ?

- La fille coupe un ananas en rondelle, elle l'Èvide ‡ la taille du pÈnis, et elle te fait une pipe d'enfer, en terminant par manger la rondelle d'ananas !

GENIAL !

- Un des copains : J'y vais aussi.

- Il entre dans l'Ètablissement, et choisit la pipe ‡ 20 euros.

- Quelques temps plus tard, il sort de l'Ètablissement, lui aussi avec les yeux en roue libre.

Il se dirige vers ses 2 comparses.

- Alors ?

- Extra, et plus encore.

- Oui, mais ?

- Bien, la fille coupe un ananas en rondelle, elle l'Èvide ‡ la taille du pÈnis, et elle t'enduit le pÈnis de crËme chantilly, qu'elle lËche, elle te fait une pipe d'enfer, en terminant par manger la rondelle d'ananas !

- HYPER-GENIAL !

- Le troisiËme : J'y vais aussi.

- Il entre dans l'Ètablissement, et choisit la pipe ‡ 30 euros.

- Quelques temps plus tard, il sort de l'Ètablissement, en courant, tout en se reboutonnant.

Il court vers ses 2 copains.

- Alors ? demandent-ils.

- Comme vous l'avez dit, elle a pris un ananas, l'a ÈvidÈ, m'a enduit le pÈnis de crËme chantilly. Mais l‡, j'ai eu peur..

- Comment ? demandent les 2 copains.

- C'est quand elle a pris la bouteille de rhum et la boÓte d'allumettes...





TARZAN

La cause de ´ l'innocence ª de Tarzan qui a vÈcu seul pendant si longtemps,
Jane dut lui donner des cours pour lui expliquer la sexualitÈ et un jour,
lui expliquant les choses comme ‡ un petit enfant pour qu'il comprenne :

-Regarde, Tarzan, ce que tu as l‡ entre tes jambes, c'est comme ton linge et
Áa que j'ai l‡ entre mes jambes c'est comme une machine ‡ laver ....
Et donc ce que tu dois faire, c'est comme mettre ton linge dans ma machine ‡ laver.

Les 5 nuits suivantes, Tarzan lava son linge sans s'arrÍter, et lorsque Jane enfin put respirer, elle lui dit :
-Ecoute, Tarzan, il ne peut y avoir autant de lessives ‡ la suite, Áa n'est pas bon pour le linge ni la machine;
tu devras attendre 2 ou 3 jours pour recommencer ‡ laver ton linge.

En entendant cela, Tarzan fut trËs dÈÁu, et aprËs un mois sans ´lessiveª, Jane lui dit :
-Tarzan, qu'est-ce qu'il t'arrive ?
Pourquoi depuis un mois ne mets tu pas ton linge dans ma machine ?

Alors Tarzan lui rÈpondit :
-Tarzan avoir appris ‡ laver ‡ la main !!!!




Trois copines discutent au bureau:

" Tiens, c'est amusant, quand je fais une g‚terie ‡ Pierre, il a les couilles froides !"

" Ah ben oui, c'est marrant, moi aussi, quand je fais une g‚terie ‡ Bernard, il a les couilles froides aussi!
Et toi, Sophie, quand tu fais une g‚terie ‡ Christophe, il a les couilles froides ? "

Ben... Euh... je sais pas vraiment, j'ai jamais fait attention... "

" Ouuuuh toi ma vieille, tu ne nous dis pas que tu ne mets pas la main au paquet quand tu g‚tes ton Christophe...
Essaie, tu verras, Áa va le rendre fou !!!

Et puis, profites-en pour prendre la tempÈrature !
Le lendemain, Sophie arrive au bureau avec un bel oeil au beurre noir et quelques incisives cassÈes...

" Bon sang, mais qu'est-ce qui t'est arrivÈ, Sophie ? "

" F'est ‡ cauve de vous, avec vos conneries d'hier ! "

" Comment Áa ? "
" Ben oui, V'ai fait une pipe ‡ Chriftophe hier foir et ve lui ai dit :" Tiens, f'est vÈnial, t'as les couilles faudes, f'est pas comme Pierre et Bernard "




Un jour, alors qu'elle marchait dans la rue, une femme "DRH" (Directrice des Ressources Humaines), a qui tout rÈussit, est tragiquement heurtÈe par un autobus et meurt.

Son ‚me arrive au paradis ou elle est accueillie par Saint Pierre.

Celui-ci lui dit :

- Il semble que nous ayons un problËme, voyez-vous, nous n'avons jamais eu de femme "DRH" jusqu'ici et nous ne sommes pas tout a fait s˚r de ce que nous devons faire de vous.

- Laissez-moi simplement entrer, dit la femme.
- J'aimerais bien, mais j'ai des ordres d'en haut. Ce que nous allons faire, c'est de vous laisser passer un jour en enfer et un jour au paradis et ainsi vous pourrez choisir ou vous voudrez passer l'ÈternitÈ.

Et ainsi, Saint Pierre emmena la DRH dans un ascenseur qui descendit en enfer. Les portes s'ouvrirent et elle se retrouva sur le green d'un terrain de golf magnifique.
Un peu plus loin, il y avait le country club et tous ses amis, bien habillÈs qui l'acclamËrent. Ils parlËrent du bon vieux temps, firent un excellent parcours de golf, et le soir, allËrent au country club ou ils dÈgustËrent un excellent repas.

La femme rencontra le Diable, fort charmant, et passa un merveilleux moment ‡ raconter des histoires et ‡ danser.
Elle passa un si bon moment qu'il Ètait dÈj‡ l'heure de repartir.
Elle remonta dans l'ascenseur et se retrouva au paradis pour un essai d'un jour.
Elle passa les 24 heures suivantes allongÈe paresseusement sur les nuages ‡ jouer de la harpe et ‡ chanter.

Vint le moment de faire le choix pour l'ÈternitÈ. Elle dit ‡ St Pierre :

- Je n'aurais jamais cru que je dirais ceci, le Paradis est vraiment bien, mais je crois que je me plairais plus en enfer.
Alors celui-ci l'escorta jusqu'a l'ascenseur et elle descendit de nouveau en enfer.
Quand les portes de l'ascenseur s'ouvrirent, elle se retrouva devant un paysage dÈsolÈ, plein d'immondices, et vit ses amis vÍtus de haillons ramassant les saletÈs.

Le Diable vint vers elle et l'accueillit.
- Je ne comprends pas, balbutia-t-elle, hier j'Ètais ici, il y avait un parcours de golf, un country club, nous avons mangÈ du homard, nous avons dansÈ et nous nous sommes bien amusÈs. Maintenant, c'est un dÈsert d'immondices et tous mes amis semblent misÈrables.

Le Diable la regarda et sourit :

- Vous Ítes DRH, vous devriez connaÓtre le principe ! Hier, nous vous recrutions, aujourd'hui, vous faites partie du personnel !



Objet : Prise d'otages

En France, un gars est en voiture sur l'autoroute lorsqu'il arrive ‡ un bouchon de circulation. A un moment donnÈ, quelqu'un frappe ‡ sa vitre.

Le chauffeur la baisse et demande :

´ Qu'est-ce qui se passe? ª
L'autre gars dit:
´ Des terroristes ont pris Sarkozy et Raffarin en otage et ils demandent 1 million de dollars sinon ils les arrosent d'essence et ils jettent une allumette sur eux...
Alors vous comprenez, on passe ‡ chaque auto pour ramasser des dons. ª
Le chauffeur demande :
´ Et les gens donnent combien ? ª
´ 5-10 litres...Áa dÈpend....... ª




Top 



Site optimisÈ en 1024 X 768

Copyright © 2001 - Gulminelli Franco - Tous droits rÈservÈs.
Ce site a ÈtÈ crÈe avec le logiciel WebExpert